Camping à Chinon : quel programme ?

Chinon fait parler d’elle à travers son vin AOC de même nom. Cela dit, cette ville médiévale d’Indre-et-Loire est également un haut lieu du camping. Les activités de plein air sont aussi nombreuses que diversifiées dans cette destination au cœur de la France. Les amateurs de sensations fortes trouveront leur bonheur sur place. Plusieurs parcs de loisirs y attendent les familles. La Vienne se trouve à deux pas de la cité classée et se prête à toutes sortes de divertissements aquatiques. Ceux qui aiment les découvertes culturelles sont aussi servis. Ils peuvent apprécier une forteresse d’un autre temps et connaître l’histoire de Jeanne d’Arc à travers différents sites locaux. Soyez les bienvenus à Chinon !

A Chinon, le camping rime avec activités de plein air

Avant toute chose, sachez que le camping reste le meilleur moyen de découvrir Chinon. Cette localité compte quelques établissements prêts à accueillir les vacanciers, et même les plus exigeants. Les pensionnaires peuvent prendre le temps de se détendre sur la véranda de leur mobil home ou la terrasse de la piscine. Les activités à faire dans le camping sont assez nombreuses, tout comme celles qu’il est possible de faire hors de l’enceinte de leur hébergeur. Un parc d’aventures en forêt du côté de Saint Benoît accueille les familles avec enfants en âge de faire de l’accrobranche. Tout le monde peut s’amuser à travers un parcours tracé en haut des arbres. Outre l’accrobranche, les fans de sensations fortes vont aussi aimer la descente de la Vienne.
Les habitués du canoë-kayak peuvent parcourir quelques kilomètres à la découverte de nombreux sites se trouvant sur les berges du fleuve. Si vous ne souhaitez pas ramer, il vous est possible de prendre place à bord d’un bateau. Plusieurs compagnies de navigation proposent des croisières aux vacanciers. Faites jouer la concurrence pour trouver la meilleure offre.
Une tout autre formule de découverte de Chinon et ses environs devrait aussi vous plaire. Le survol de la ville en montgolfière est un programme à lui seul. Vous en aurez plein la vue. Appréciez les hectares de vignobles autour de la cité d’en haut. Prenez de belles photos de la forteresse, admirez les autres châteaux des environs. Il y en a toute une collection au Pays de la Loire.
Si vous avez le cœur à faire du cyclotourisme, sachez que les pistes vous attendent. Les parcours de 3 à 24 km sont préparés pour les visiteurs. Il s’agit de boucles dont vous vous souviendrez longtemps.

Parcs, châteaux et beaucoup de découvertes inédites

Chinon se trouve à un peu plus d’une heure de voiture du zoo de Beauval. Saisissez votre passage dans le coin pour faire la connaissance des 10 000 pensionnaires de ce parc animalier d’exception. Vous pouvez aussi visiter le Bio Parc de Doué qui est plus proche.
Quelques clubs équestres élèvent de belles montures qui n’attendent que les cavaliers ou les cavalières. Quittez une demi-journée le confort qu’offre le mobil-home de votre camping à Chinon pour essayer l’équitation.
Les découvertes culturelles vont marquer votre passage dans le Val de Loire. Le musée Rabelais vous apprend des choses sur l’écrivain qui imagina « Pantagruel » et « Gargantua ». Diane de Meridor a inspiré Alexandre Dumas pour son roman « La Dame de Montsoreau ». Situé entre Chinon et Saumur, le château de même nom abrite un musée d’art contemporain. Si vous aimez les jardins du passé, quelques circuits touristiques font le tour des principaux sites. Il y a notamment le parc du château de Chambord. L’arborétum de la Martinière devrait aussi enrichir vos connaissances en botanique. Puis, le parc du château de Richelieu est inratable sous aucun prétexte. Ce cardinal a toute une ville tout en carré en son nom.
Pendant les visites, vous pouvez déguster diverses spécialités culinaires locales. Les fromages et les charcuteries fines accompagnent naturellement les coupes de vin. Les saveurs de la Loire comprennent aussi des truffes et d’autres produits du terroir. Quelques plats aux rillettes sont à déguster sur place. Cela dit, vous raterez carrément votre séjour si vous ne goûtez pas à la poire tapée. Cette spécialité de la Touraine remonte au XVIe siècle. Ce plat est tellement bon qu’il n’a presque pas changé en 500 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.