Découvrir le village d’Espelette

Le petit village à l’arrière-plan du Pays Basque français ne cessera jamais de vous étonner. Elle a gagné sa notoriété grâce aux bienfaits de ses piments, mais elle ne se résume pas à cela. En effet, elle propose un paysage à couper le souffle digne d’une carte postale. Ses ruelles bordées par ses maisons traditionnelles basques sont tout simplement fascinantes qu’il est tout à fait facile de se laisser envouter. Les piments accrochés aux façades font partie des décors insolites qui marqueront votre séjour. Vous pourrez vous en procurer dans tous les magasins qui longent ses ruelles. Que découvrir à Espelette lors de votre séjour ? Les réponses dans cet article !

Espelette : la capitale du piment, mais pas que…

Espelette est un incontournable lors de votre séjour dans le Pays Basque. Il est surnommé « la capitale du piment ». Les mérites de ce condiment emblématique ne sont plus à redire puisqu’il a reçu l’appellation d’origine protégée ou AOP. Les habitants récoltent les piments en septembre. Ces piments deviennent de magnifiques guirlandes et décorent les façades des maisons et des balcons. Les piments sont devenus l’emblème de la ville.
Cependant, Espelette ne se résume pas à son piment. Niché entre les montagnes et l’Océan, ce petit village est un véritable joyau du Pays Basque. De nombreuses animations s’y déroulent chaque année montrant que le village a une vie. Espelette est une ville dynamique qui s’adresse également à tous les vacanciers qui ont envie de profiter d’un séjour inoubliable au milieu des traditions locales. Votre séjour sera enrichissant et inoubliable surtout si vous êtes passionné de randonnée et d’activités en pleine nature. Espelette est un village authentique, avec une identité qui lui est propre.

Que faire dans le village ?

Ce qu’il faut faire à Espelette, c’est de l’apprécier sous toutes ses formes. Prenez le temps de flâner dans ses rues et de profiter de la beauté des guirlandes de piments qui apportent un air de gaieté sur les façades. Les fêtes traditionnelles du piment ont lieu durant le dernier week-end du mois d’octobre. C’est une destination gastronomique d’exception qui saura faire chavirer vos papilles. Ne manquez pas de gouter aux spécialités locales comme l’Axoa, la piperade ou encore le poulet à la basquaise. Mais attention, chaque préparation est assez relevée, alors assurez-vous de tenir le choc au premier contact. Le village d’Espelette est également réputé pour son fromage qui appartient à la zone d’appellation d’ossau-iraty.

Que voir à Espelette ?

Lors de votre séjour à Espelette, découvrez quelques monuments du passé. Parmi ceux qui retracent son histoire, ne manquez pas de visiter son château. Il a été édifié vers le XIVe siècle et fut la propriété des Barons d’Ezpeleta. Si d’habitude, le village est de nature très calme, elle se laisse envahir chaque saison estivale par un flot de touristes qui viennent pour admirer son paysage et ses monuments. Le château se démarque surtout par sa tour ronde qui est devenue le siège de la mairie et quelques salles d’exposition. Édifiés en l’an 1000 par les barons d’Ezpeleta, les nobles l’avaient occupé jusqu’en 1707 quand la branche familiale de France a commencé à disparaître vers 1694. L’emplacement du château se trouve sur une terre noble. La bâtisse est devenue un presbytère jusqu’en 1967. Il fut devenu ensuite le siège du palais de Justice de Paix et de l’école publique du village. En 1937, la tour d’angle entre dans l’inventaire des Monuments historiques. L’ensemble du château l’est devenu en 1997, suite au souhait du Service Régional de l’Archéologie d’Aquitaine et de la Marie d’Espelette. Le château a bénéficié d’une rénovation complète vers 1998.
L’église Saint-Étienne fait également partie des plus beaux joyaux à découvrir dans le village. Elle a hérité de l’allure d’une forteresse, avec des murs épais et des contreforts. En 1667, un clocher-porche carré a rejoint l’architecture de l’édifice, quand le corps du bâtiment a été édifié vers 1593. Ce porche apporte un profil renaissance à l’édifice. Il abrite l’un des plus intéressants portails d’Espelette. Quelques galeries viennent s’installer dans l’église. Elles servaient surtout de lieu de stockage de maïs que la population avait importé d’Amérique du Sud. Ces galeries représentaient une solution économique à l’époque. L’église dispose également d’une cimentière, typique des établissements religieux du Pays Basque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.